L´INTERVENTION CHIRURGICALE

Le patient arrive à la clinique le matin de l'intervention, bien à jeun. Une fois dans sa chambre, il va prendre une douche antiseptique; il est ensuite conduit au bloc opératoire.

LA CHIRURGIE

Les actes à visée fonctionnelle, s'ils sont nécessaires, sont réalisés en début d'intervention :

- REDUCTIONS DES CORNETS INFERIEURS: en cas d'hypertrophie (rhinite chronique ,allergique,vasomotrice ...) par cautérisation bipolaire.

- SEPTOPLASTIE: opération permettant de redresser une cloison nasale déviée, entrainant une obstruction nasale,ou une déformation du nez

- CHIRURGIE DES SINUS: en cas de sinusite chronique mise en évidence par le scanner pré-opératoire

LA RHINOPLASTIE peut maintenant commencer!

En voici les grandes lignes:

- On débute par une infiltration des tissus (xylocaine adrenalinéé à 1% diluée )puis on va pratiquer une incision à l'interieur des narines pour avoir accès aux cartilages de la pointe et modifier leurs formes,c'est l'abord par voie dissimulée.

- On se portera ensuite sur le dorsum nasal (dos du nez), pour modifier la forme des cartilages triangulaires et les os propres du nez (enlever une bosse par exemple).

- On terminera l'intervention en pratiquant des ostéotomies latérales (casser les parois osseuses du nez pour les rapprocher) puis on referme les incisions avec des sutures résorbables.

- Dans certaines indications: pointe du nez très asymétrique ou plongeante, nez deja opéré et raté par un autre chirurgien(rhinoplastie secondaire) on rajoute une incision sur la columelle séparant les deux narines c'est l'abord par voie externe.

Cette technique permet une totale visualisation des cartilages de la pointe et du dorsum ,pour un travail plus précis,et permet le placement de greffes cartilagineuses(prises dans la bosse ou le cartilage de la cloison nasale )modifiant de façon radicale la forme du nez.

Anesthésie

L’intervention se pratique sous anesthésie générale dans la très grande majorité des cas. La durée est très variable, elle dépend des techniques choisies et retenues pour obtenir le plus proche possible du projet et des gestes éventuels associés (chirurgie de la cloison nasale, chirurgie des sinus, prise éventuelle de greffes cartilagineuses….) La qualité du résultat reste , pour nous, primordiale.

Pansement: JAMAIS DE MECHE !

Des bandelettes adhésives recouvrent le nez et enserrent la pointe,pour limiter le gonflement,puis une attelle thermoplastique est modelée pour stabiliser les os et conserver la forme du nez. Les techniques utilisées font que le méchage est inutile. Nous n'avons pas méché de rhinoplastie depuis 14 ans!

Post-Operatoire

Le patient quitte la clinique le lendemain matin,après la visite du chirurgien.
La gêne respiratoire constitue, malgré l’absence de mèche, le principal désagrément des premiers jours, elle est liée au gonflement de la muqueuse nasale.
L’apparition d’un gonflement (œdème) entre les sourcils et parfois au niveau des paupières est normal. Le maximum du gonflement est à 48h de l’intervention, il va progressivement s’atténuer pour disparaître habituellement le jour de l’ablation de l’attelle thermoplastique. Il en est de même pour les ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée peuvent cependant varier nettement d’un patient à l’autre.

Le retour une vie socioprofessionnelle normale se fait généralement après l’ablation de l’attelle au cabinet médical (six à dix jours). Le patient nettoie son nez avec un spray d’eau de mer 2 fois par jour dès le lendemain de l’intervention éliminant ainsi les croutes, il associera ce geste à un badigeon de pommade antibiotique à l’entrée du nez.

Les sports violents sont proscrits les 3 premiers mois, en revanche « jogging, musculation et natation » sont autorisés dés la semaine qui suit l’ablation de l’attelle.

Qu'est ce que la rhinoplastie ?

Galerie Avant / Apres

technique sans meche